Bye bye T-Micky !

Sandro laisse tomber T-Micky pour devenir Dro. Que Michel Martelly (Sweet Micky) le veuille ou non, ce nom qu’il souhaitait voir son fils garder comme héritage n’est plus.

Pourtant, de tous les enfants du populaire musicien Michel Martelly qui, d’une certaine façon, ont tous été impliqués dans la musique, Sandro Martelly était celui qui se faisait appeler depuis des années T-Micky, nom que portait aussi son groupe musical. Avec la naissance de son nouveau projet solo qui s’appelle Dro, le jeune homme a préféré mettre un terme à l’aventure de cette formation musicale. Toutefois, précise-t-il, fils de Michel Martelly, il s’appellera toujours T-Micky. « Il n’y a plus de T-Micky, maintenant, il y a Dro, qui est un artiste et qui est en même temps un producteur et qui joue aussi avec Sweet Micky depuis environ quatre mois qu’il est de retour. Dro existe depuis longtemps. Mais j’ai attendu le bon moment pour annoncer le projet », a fait savoir Sandro Martelly.

Après 9 ans avec T-Micky, c’est fini !

Il fait de la musique, ça fait maintenant des années. Il a évolué avec T-Micky durant neuf ans. Sandro Martelly se souvient de sa première méringue carnavalesque avec T-Micky qui date de 2007. Neuf ans après avoir fait beaucoup d’expériences avec T-Micky, bien avant d’avoir fait avec son père Michel Martelly chez eux l’album « Micky & sons », il est temps de faire autre chose, car il doit marcher avec le temps », a-t-il fait savoir. « Secret love » est la nouvelle musique, la première, qu’il sort sous le nom de Dro avec la participation de son frère Big O (Olivier Martelly). Ce titre a pour but de lancer le projet et annonce aussi un nouveau chapitre dans sa vie et dans sa carrière.

En préparation, l’album sortira sous le nom de Dro. L’artiste est à l’affiche le 2 janvier 2017, à Hangover. Le rappeur Baky avec lequel il a travaillé sur plusieurs musiques sera dans la suite de la vidéo de « Secret love » à paraître sous peu, a annoncé Sandro Martelly.

Sandro Martelly crée « Caribbean soul »

Ayant beaucoup d’ambitions, T-Micky veut créer son genre musical. Après avoir voulu créer le « Compas soul », il prône maintenant le « Caribbean soul » qui serait plus varié. Sandro Martelly n’étudie plus à Boston le marketing et l’advertising qu’il aimait bien. Il ne s’y retrouve plus. Il accentue beaucoup plus sur la musique, ce qui l’a poussé à abandonner ses études à Boston pour se rendre à New York où il étudie désormais la musique, plus précisément le jazz. Ses deux premières années dans ce programme de quatre ans l’ont amené à réaliser que ce genre de musique est vraiment connecté à tout. De plus, étant producteur, il est appelé à produire dans tous les registres. Laisser tomber T-Micky pour passer à Dro lui permet de vendre mieux sa nouvelle image, de produire un nouveau son, une nouvelle chose pour ses fans qu’il continue à appeler « ATACHE ».

Le jeune homme assure être devenu mature avec l’âge et l’expérience accumulée au cours de ces dernières années. Parallèlement à son nouveau projet Dro, Sandro Martelly joue avec le groupe de son père, Sweet Micky. C’est d’ailleurs lui qui produit « Lè prezidan an pat la », la nouvelle chanson de la bande à « El Micthellly Mataly » qui sortira sous peu avec sa vidéo, nous a fait savoir Sandro Martelly.

Ticket Mag

Leave your thought